La magicienne dentelée, Saga pedo
S. pedo, dont seules les femelles sont connues, est un des plus grands insectes d’Europe. Elle s’observe rarement, et est probablement plus active la nuit ou au crépuscule.
Description
Profil
Dessus
Saga pedo mesure de 61 à 67 mm. de long, sans compter l’oviscapte qui peut mesurer de 34 à 45 mm.
Cet insecte aptère est pourvu de pattes longues et robustes, les fémurs et tibias antérieurs ainsi que les fémurs médians possédant de longues épines sur leur face intérieure.
Le corps est long et relativement grêle, de couleur vert moyen, parfois beige, avec une bande latérale blanc rosé, parfois grise, rehaussée d’une bande jaune pâle. Le pronotum est cylindrique et allongé.
Les espèces proches
Profil
Dessus
Uromenus brevicollis insularis
Avec un peu d’attention, aucune autre espèce d’Orthoptère présente en Corse ne peut être confondue avec S. pedo. Les autres espèces aptères (ici une éphippigère femelle, Uromenus brevicollis insularis, 35 mm. de long), outre le fait qu’elles sont de plus petite taille, ne présentent pas son aspect allongé et globalement cylindrique.
Biologie, écologie et comportements
Saga pedo
Ses pattes antérieures épineuses permettent à S. pedo, qui est une espèce carnassière, de capturer ses proies, un peu à la manière d’une mante religieuse. En fait, elle se nourrit presque exclusivement de sauterelles et de criquets, et peut même être cannibale.
Sa reproduction est parthénogénétique (aucun mâle connu à ce jour en Europe occidentale ; parthénogenèse géographique). En août-septembre, chaque femelle pond entre 25 et 80 œufs, dont la diapause peut durer 2 à 4 ans. Les éclosions se produisent dès les premières chaleurs, en général début avril, et après 5 à 6 mues successives échelonnées sur une centaine de jours, l’insecte devient adulte.
Répartition et abondance
Saga pedo est une espèce généralement de milieux secs (xérophile) et chauds (thermophile). Ses biotopes de prédilection sont les collines sèches et ensoleillées, les pentes arbustives avec une strate herbacée et suffrutescente dense et épaisse, milieux riches en orthoptéroïdes qui constituent ses proies. Toutefois la littérature précise qu’il ne semble pas y avoir en France d’habitat préférentiel au sens strict. En Corse, S. pedo semble rare. Elle est localisée dans le sud de l’île.
Menaces éventuelles
Le déclin de Saga pedo est indéniable. Cette espèce est menacée par l’homme qui détruit son habitat, et occasionnellement la tue, car c’est une espèce de grande taille, peu véloce, et d’aspect menaçant. Heureusement, cette espèce reste difficile à observer malgré sa taille, car elle se confond parfaitement avec son milieu environnant par mimétisme.
S. pedo se caractérise également par un faible taux de reproduction, sa dissémination est difficile.
Propositions de gestion
La présence en Corse de S. pedo a été confirmée en 2003. Il faut maintenant étudier sa répartition et localiser les principaux sites de pontes. Des mesures de conservation efficaces pourront alors être proposées.
Statut / Protection
Bibliographie
  • Andrei-Ruiz M.-C., 1997 - Etude du statut des insectes de la Directive Habitats (annexe II et IV) présents en Corse. Rapport AGENC pour le PNRC, 53 pages.
  • Bellmann H. & Luquet G., 1995 - Guide des Sauterelles Grillons et Criquets d’Europe occidentale. Ed. Delachaux et Niestlé, Lausanne & Paris, 383 pages.
  • Bonfils J., 1960 - Note sur quelques Orthoptères de la Corse. Bulletin de la Société entomologique de France, 65 : 84-91.
  • Chopard L., 1946 - Quelques notes sur les mœurs de la Saga (Ort. Tettigoniidae). Bull. Soc. Entom. de France, N° Nov. : 126-128.
  • Mattey R., 1941 - Etude biologique et cytologique de Saga pedo Pallas (Orthoptera - Tettigoniidae). Revue suisse de Zoologie, 48 (2) : 91-142.
  • Mattey R., 1946 - Démonstration du caractère géographique de la parthénogenèse de Saga pedo Pallas et de sa polyploidie, par comparaison avec les espèces bisexuées S. ephippigera et S. gracilipes. Experientia, 2 (7) : 1-3.
  • Mattey R., 1948a - Données nouvelles sur les chromosomes des Tettigoniides et la parthénogenèse de Saga pedo Pallas. Revue suisse de Zoologie, 55 (2) : 45-56.
  • Mattey R., 1948b - A propos de la polyploidie de Saga pedo Pallas. Experientia, 4 : 26.
  • Quidet P., 1991 - Une sauterelle qui pose des problèmes aux entomologistes : Saga pedo Pallas (Orthoptera, Sagidae). Imago, 44 : 23-30.
  • Schall A., 2002 – Détails sur la connaissance de Saga pedo (Pallas, 1771), cycle biologique en captivité (Orthoptera, Tettigoniidae, Saginae). Bulletin de la Société entomologique de France, 107 (2) : 157-164.
  • Van Helsdingen P. J., Willemse L. & Speight M. C. D., 1996 - Background Information on Invertebrates of the Habitats Directive and the Bern Convention, Part I. Council of Europe, Strasbourg, 217 pages.
  • Haut
  • Imprimer