L’Azuré de la croisette, Maculinea alcon rebeli
M. alcon rebeli, ou M. rebeli selon les auteurs, est une espèce toujours recherchée en Corse : aucune publication récente n’y mentionne sa présence. Nota : le genre Maculinea a récemment été modifié en Phengaris.
Description
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
La sous-espèce rebeli diffère nettement de la sous-espèce nominale, et comme c’est le cas pour M. arion ligurica, et les variations d’un individu à l’autre peuvent être importantes.
En vue de dessus, les ailes du mâle présentent un fond bleu vif, avec des bordures marginales noires généralement étroites et délimitées, diffusant souvent un peu le long des nervures.
La femelle montre sur les deux ailes une aire basale (et en partie la discale) bleue, avec un point discoïdal et des points noirs postmédians distincts. Certains individus présentent un fond brun saupoudré de bleu seulement dans l’aire basale.
Vu de dessous, le fond des ailes est gris brunâtre avec des dessins marqués. Les ailes postérieures présentent le plus souvent un léger lavis basal bleu verdâtre.
Les espèces proches
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Maculinea arion ligurica
Le mâle vu de dessus présente un fond bleu pâle brillant, avec des dessins noirs à contours nets, et le plus souvent des points submarginaux.
La femelle présente un fond bleu pâle brillant et une large bordure noire, avec généralement des dessins noirs à contours nets de taille et de nombre variable.
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre un fond gris pâle parfois jaunâtre avec un lavis basal bleu verdâtre assez réduit.
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Celestrina argiolus
Le mâle vu de dessus présente un fond bleu ciel, avec d’étroites bordures noires élargies vers l’apex des ailes antérieures.
La femelle présente un fond bleu, avec de larges bordures noires.
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre un fond blanc grisâtre avec des taches noires peu visibles.
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Everes alcetas
Le principal critère consiste en la présence de courtes queues sur les ailes postérieures.
Le mâle vu de dessus présente un fond bleu avec fines bordures noires.
La femelle présente un fond marron noir uniforme (pas de bleu).
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre un fond gris clair avec des taches noires peu marquées.
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Glaucopsyche alexis
Le mâle vu de dessus présente un fond bleu violet satiné, avec des bordures marginales noires étroites.
La femelle présente un fond brun, avec l’aire basale des deux ailes généralement bleue (critère variable).
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre un fond gris cendré, sans points noirs marginaux et submarginaux.
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Lampides boeticus
Le principal critère consiste en la présence sur les ailes postérieures de taches anales (points), et d’une queue.
Le mâle vu de dessus présente un fond violet bleuâtre, avec une bordure brune étroite.
La femelle présente un fond brun, avec les aires basales et discales violet bleu.
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre un fond fauve grisâtre, avec des bandes transversales blanches et grisâtres, et deux petits ocelles.
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Plebejus argus corsicus
Le mâle vu de dessus présente un fond bleu violet, avec une bordure noire assez large.
La femelle présente un fond marron, avec forte suffusion basale bleu violet.
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre un fond brun grisâtre, avec des points noirs annelés de blanc, et des lunules (taches) orangées.
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Plebejus bellieri 
Le mâle vu de dessus présente un fond bleu violet, avec une bordure noire diffusant le long des nervures. La femelle présente un lavis basal bleu aux deux ailes.
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre des taches noires triangulaires submarginales surmontant des lunules orangées. Le fond est gris jaunâtre pâle chez le mâle, et gris brunâtre chez la femelle.
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Polyommatus corindon 
Le mâle vu de dessus présente un fond bleu pâle (critère variable), avec une bordure marginale noirâtre diffusant le long des nervures, et une ligne marginale précédée de points noirs ronds bordés de blanc.
La femelle présente un fond brun parfois suffusé de bleu, avec des lunules orangées submarginales surmontant des points noirs soulignés de clair à la base.
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre des taches noires triangulaires surmontant des lunules orangées (visible surtout chez la femelle), et une tache blanche cunéiforme (triangulaire) sur la nervure 4, atteignant les lunules orangées. Le fond est gris pâle chez le mâle et au niveau des ailes antérieures de la femelle, qui présente un fond gris brunâtre sur les ailes postérieures.
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Polyommatus icarus
Le mâle vu de dessus présente un fond bleu violet clair, d’aspect soyeux, avec une bordure noire et de fines lignes marginales noirâtres sur les nervures.
La femelle présente un fond brun (parfois lavé de bleu), avec des lunules orangées submarginales surmontant des points noirs soulignés de clair à la base.
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre des dessins noirs petits, mais largement bordés de blanc, des taches noires triangulaires surmontant des lunules orangées, et une tache blanche cunéiforme  sur la nervure 4, atteignant les lunules orangées. Le fond est gris cendré chez le mâle, et brun avec des dessins marqués chez la femelle.
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Pseudophilotes baton
Le mâle vu de dessus présente un fond bleu cendré violacé clair, avec une étroite bordure noire.
La femelle présente un fond brun noir, avec un semis basal bleu violet variable.
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre un fond gris clair à gris brun, avec des taches noires submarginales triangulaires surmontant des lunules orangées.
Mâle Femelle
Dessus Dessous Dessus Dessous
Scolitantides orion
Le mâle vu de dessus présente un fond marron noirâtre, avec des dessins variables, et une forte suffusion basale et discale bleu brillant entre les nervures.
La femelle présente sur les ailes antérieures une suffusion bleue réduite à l’aire basale.
Quelque soit le sexe, le dessous des ailes montre un fond blanchâtre, avec des dessins noirs de grande taille, et des taches noires triangulaires submarginales surmontant des lunules orangées.
Biologie, écologie et comportements
Gentiana asclepiadea
M. alcon fréquente les prairies humides et les zones marécageuses.
La ponte de M. alcon a lieu sur les fleurs non ouvertes de gentianes, de début à fin juillet. Gentiana asclepiadea (et peut-être G. lutea) seraient les deux plantes hôtes possibles pour cette espèce en Corse. L’éclosion se produit après 4 à 10 jours.
Au troisième stade, vers la mi-août, intervient la phase dite du recrutement par des fourmis du genre Myrmica. Une fois dans la fourmilière, la jeune chenille myrmécophile est soignée et nourrie de longs mois par les ouvrières, par trophallaxie (régurgitation). La nymphose se déroule dans la partie supérieure de la fourmilière, et l’émergence se produit après environ 3 semaines.
Répartition et abondance
Actuellement, nous ne disposons d’aucune donnée précise sur la répartition en Corse de cette espèce. Pour beaucoup de spécialistes, M. alcon rebeli serait éteinte sur l’île, ou même n’y aurait jamais existé.
Menaces éventuelles
En France, l’habitat du papillon est rare et en récession, notamment du fait des changements de pratiques agricoles, de l’urbanisation et de la sylviculture. M. arion rebeli serait le moins protégé des Maculinea en Europe, probablement du fait de son statut taxonomique incertain.
Propositions de gestion
Il convient tout d’abord de localiser en Corse les principales populations, si elles existent, et d’identifier précisément la plante et la fourmi hôte, afin d’envisager des mesures de gestion appropriées.
Statut / Protection
C’est l’espèce Maculinea alcon qui fait l’objet de mesures de protection.
Bibliographie
  • Andrei-Ruiz M.-C., 1997 - Etude du statut des insectes de la Directive Habitats (annexe II et IV) présents en Corse. Rapport AGENC pour le PNRC, 53 pages.
  • Brusseaux G. & Nel J., 2004.- Révision de la liste-inventaire de Charles E. E. Rungs (1988) des Lépidoptères de Corse. Supplément au tome XIII de la revue RARE, 145 pages.
  • Cazewitz-Weulersse J., 1989 - Contribution à la connaissance des fourmis de la Corse (Insecta, Hymenoptera : Formicinae). Thèse de Doctorat (nouveau régime) de l’Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris, 337 pages.
  • Cazewitz-Weulersse J., 1990 - Etude des peuplements de fourmis de la Corse (Hymenoptera, Formicinae). Rev. Ecol. Biol. Sol, 27 (1) : 29-59.
  • Coulondre A., 1987 - Observations sur quelques espèces diurnes et nocturnes de Corse. Alexanor, 15 (1) : 37-40.
  • Leestmans R., 1965 - Etude biogéographique sur les Lépidoptères diurnes de la Corse. IV : Catalogue des Lépidoptères diurnes de la Corse. Alexanor, 4 : 113-120.
  • Perru S., 2003 – Plan de conservation de Maculinea rebeli (Azuré de la croisette) en Lorraine. Rapport de Maîtrise MST Aménagement-Environnement de l’Université de Metz. 32 pages + annexes.
  • Rozier Y., 1999 – Contribution à l’étude de la biologie de la Conservation de Maculinea sp. (Lepidoptera : Lycaenidae) dans les zones humides de la vallée du Haut-Rhône. Mémoire de Doctorat de l’Université Claude Bernard – Lyon 1, 171 pages + annexes.
  • Van Helsdingen P. J., Willemse L. & Speight M. C. D., 1996 - Background Information on Invertebrates of the Habitats Directive and the Bern Convention, Part I. Council of Europe, Strasbourg, 217 pages.
  • Haut
  • Imprimer