Présentation
Présentation
 
Protéger les insectes : une nécessité écologique.
Libellule sur menthe (pozzines du Cuscione)
Les insectes, sur la base de seulement un million d’espèces recensées, représentent à eux seuls plus des trois quarts des espèces animales connues. Ils sont indispensables au fonctionnement des écosystèmes, ont colonisé tous les milieux terrestres et toutes les eaux douces.
Ils sont à la base de nombreuses chaînes alimentaires, et 33% de notre régime alimentaire -végétal ou protéique- dépend des insectes pollinisateurs…
Omniprésents, les insectes sont de l’avis de tous à la base de la diversité biologique.
Leur étude, en vue de la gestion de leur diversité, et de la conservation des espèces, devrait donc être une priorité, car selon les experts du Conseil de l’Europe, environ 10 % des insectes européens sont menacés d’extinction.
Cependant, du fait de leur taille souvent petite, de leur aspect considéré comme repoussant voire menaçant par de nombreuses personnes, de la réputation qu’ont certains ordres d’être d’un abord scientifique difficile, à la fois la communauté scientifique et les décideurs ont trop souvent tendance à les négliger…
L’OCIC, un outil novateur initié par l’Office de l’Environnement de la Corse.
Le constat étant fait, il s’agit maintenant d’aller vers une meilleure prise en compte de l’entomologie en Corse. L’Office de l’Environnement de la Corse (OEC), à travers l’Unité « Observatoire Conservatoire des Insectes de Corse » (OCIC), contribue à cette prise en compte, dans le cadre de ses missions relatives à la protection et à la gestion des espèces animales et végétales ainsi que de leurs habitats.
Depuis sa création au cours de l’exercice 2000, l’OCIC poursuit de nombreux objectifs, tels que :
  • mener des actions de suivi de populations et de conservation des espèces à forte valeur patrimoniale, notamment en ce qui concerne les espèces protégées (réseau d’observation des insectes protégés de Corse) ;
  • rédiger puis mettre en œuvre les déclinaisons régionales des Plans Nationaux d'Actions dédiés aux insectes (en cours : "Odonates" et "Maculinea" ; prévu en 2017 : "pollinisateurs") ;
  • travailler sur le thème des insectes “ nuisibles ” antagonistes de l’homme, et plus particulièrement sur la problématique des espèces potentiellement vectrices de maladies humaines (moustique tigre, tiques etc.). L'OCIC s'est également beaucoup impliqué dans la gestion du Bombyx disparate en Corse (réseau de surveillance des niveaux de population, test de lutte biologique par confusion sexuelle en cas de gradations...) ;
  • mettre en place une action de monitoring (suivi permanent) de la biodiversité utilisant les insectes comme indicateurs ;
  • mener des actions d’inventaire ;
  • initier et/ou participer à des programmes de recherche scientifique ;
  • constituer un fonds documentaire (collections de référence et bibliographie) sur les insectes de Corse ;
  • communiquer et sensibiliser : nos différents travaux, le fonds documentaire, les collections entomologiques, ainsi que différents insectes vivants (en terrariums), seront à terme présentés au public dans le cadre d’un projet de structure muséographique.
Photo : Fonds @robase